Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > Renault prend la direction de l’essieu arrière à braquage piloté

Renault prend la direction de l’essieu arrière à braquage piloté

lundi 1er octobre 2007

Certaines versions de la nouvelle Renault Laguna seront dotées du châssis Active Drive qui permet un braquage de +/- 3,5° de ses roues arrière. L’intérêt est de faciliter la maniabilité à basse vitesse et d’améliorer la stabilité à haute vitesse. Renault marque là le retour de la direction à l’arrière, après plusieurs tentatives infructueuses japonaises. Il faut dire aussi que ces derniers ne disposaient pas dans leur temps des innombrables informations électroniques sur le comportement du châssis.

En dessous de 60 km/h, les roues arrière tournent dans le sens opposé de celles du train avant. Le diamètre de braquage passe alors de 12,05 à 10,80 mètres. Au-delà de cette vitesse, les roues arrière braquent dans le même sens que les roues avant. Enfin, le dispositif intervient aussi lors d’un freinage sur adhérence asymétrique afin de maintenir le véhicule en ligne et utiliser une plus forte pression de freinage.

Les moyeux arrière sont montés sur des pivots fixés à l’essieu arrière en H initial. Le braquage est réalisé par un vérin électrique commandant un palonnier. Ce vérin, développé par Aisin, prend en compte toutes les informations déjà utilisées par le contrôle de stabilité ESC. Le châssis Active Drive sera commercialisé à partir du prochain printemps.


Voir en ligne : Auto-innnovations.com