Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Mécanique > Analyse des défauts sur coussinets de bielles

Analyse des défauts sur coussinets de bielles

vendredi 25 août 2006, par Jean Claude Méret

Il s’agit d’un moteur NISSAN qui a connu un incident grave sur les coussinets de bielle et la lecture des dommages par le technicien usine présent a nos yeux une approche intéressante sur la manière d’aborder le problème.

ref : NISSAN 12111, 4W000, NDG, ...... pour les deux coussinets

Constations

Le dos de ces coussinets ne présente pas de défaut si ce n’est le marquage du coussinet supérieur au niveau du trou de pissette d’huile ce qui est normal.

l’usure intérieure des coussinets est localisée dans l’axe de la bielle avec une partie brillante de 2 millimètres de large au centre de la portée.

Il n’y a pas d’usure sur une zone de 6 millimètres environ de part et d’autre du plan de joint.

Les ergots sont intacts.

Il n’y a pas de particule étrangère incrustée dans le métal anti friction mais son arrachement partiel est du à des surcharges mécaniques plus prononcées sur le coussinet inférieur que le supérieur.

Analyse

Pas de défaut de lubrification.

L’absence d’usure de part et d’autre du plan de joint des coussinets atteste qu’il y a eu déformation de la tête de bielle par ovalisation en cours de fonctionnement.

Si le serrage des chapeaux a été réalisé sérieusement avec des vis neuves serrées au couple cette ovalisation peut être due :

* A un tassement du corps de la bielle par surcharge mécanique.

* Accélérage exagérées de l’ensemble de l’équipage mobile du moteur (forces d’inerties)

* une déformation par ovalisation de la tête de bielle lors de l’élévation de la température du moteur.

Ref ; NISSAN 1211,4W000,NDG,464F pour 2 coussinets et terminal de 333B pour le troisième

Constatations

Trés légères traces de friction sur le dos des trois coussinets.

Comme pour les autres coussinets examinés précédemment il y a usure concentrée dans l’axe de la bielle avec une zone non marquée de part et d’autre des plan de joint.


Analyse

Une métrologie sérieuse et précise des bielles doit être réalisée par comparaison avec une bielle neuve et une usagée pour définir l’ovalisation de la tête mais aussi voir s’il n’y a pas tassement du corps de bielle à 20° celsius puis à 4O° ;60°et 80° en utilisant une plaque chauffante électrique pour bielles.

Enfin, la même expérience peut être faite pour contrôler la précontrainte des coussinets dans la tête de bielle en relevant la valeur du baillement de chapeau (vis coté ergot serrée et vis opposée desserée) à différentes températures (20°,40°,60°,et 80°) la valeur de baîllement devrait rester identique à plus ou moins 1 micron à diverses températures.

Pour conclure nous pensons que l’usure prématurée des coussinets surtout due à la surcharge thermodynamique subit par le corps de la bielle, ce qui provoque une ovalisation de sa tête, dans la limite élastique, en cours de fonctionnement avec pour voie de conséquence une usure rapide des coussinets.

CE COMPTE RENDU N’AYANT POUR BUT QUE DE MONTRER UNE METHODE ANALYTIQUE DE L’USURE SUR DES COUSSINETS DE BIELLES.