Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Mécanique > Défaillances des assemblages vissés

Défaillances des assemblages vissés

lundi 19 février 2007, par Eric Berthet

Les assemblages mécaniques vissés prennent une part très importante dans les techniques de liaison des éléments constituant un véhicule.

L’étude des différentes expertises réalisées par un laboratoire spécialisé permet de mettre en lumière, les modes de dégradations principaux des assemblages vissés et leurs causes.

Près de la moitié des cas peut être attribuée à des phénomènes de fatigue.
L’autre part des dégradations concerne les ruptures brutales parmi lesquelles les ruptures différées entrent pour la moitié.
C’est à dire qu’environ 25% des dégradations de vis se produisent par rupture différée.
Le phénomène est insidieux car il intervient un certain temps après l’assemblage.

Selon leur mode de rupture, les défaillances sont classées en deux grandes catégories :

Ruptures brutales sous chargement monotone statique, ou sous l’effet d’un choc. Elles sont soit du type fragile, c’est à dire sans déformation macroscopique de la pièce, soit du type ductile, c’est à dire avec existence d’une striction et d’un allongement permanent,

Ruptures progressives de fatigue sous sollicitations d’amplitude variable.

L’examen visuel d’une vis rompue permet de distinguer ces modes de rupture.

Ainsi dans le cas d’une rupture anormale d’une vis, l’expert en automobile pourra vous apporter des précisions sur son origine et le cas échéant établir un rapport permettant d’obtenir un recours.

Selon la complexité du dossier, l’expert en automobile sera à même de faire analyser le pièces par un laboratoire spécialisé.

En “rubrique membres” quelques exemples d’analyses pourront être consultés ainsi que quelques adresses de laboratoires spécialisés (non exhaustives)