Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Litiges sur réparations > Défaut de serrage

Défaut de serrage

jeudi 15 mars 2007, par Eric Berthet

De nombreuses études montrent que les incidents rencontrés sur les assemblages vissés sont dans la majorité des cas dus aux mauvaises conditions dans lesquelles les assemblages ont été définis ou mis en oeuvre.

On sait ainsi que parmi les différentes causes de défaillances, la plus fréquente est un défaut de montage.

La défaillance d’une vis ou d’un boulon peut se produire aussi bien et même plus souvent quand celui-ci n’est pas assez serré que lorsqu’il est trop serré.

En automobile, le serrage au couple est la méthode la plus répandue qui se traduit dans de nombreux cas par une grande imprécision de l’effort de serrage.
En effet, le résultat du serrage final dépend des coefficients de frottement au niveau des filets écrou/vis et au niveau du contact écrou/surface.

Ainsi pour un même couple nominal recherché, la dispersion dans la tension finale de serrage pourra se situer entre plus ou moins 20 % dans les meilleurs cas et plus ou moins 60 % dans les cas extrêmes.

Cette grande dispersion est due à la combinaison de plusieurs phénomènes :
- outils utilisés
- défaut géométrique
- état de surface de la boulonnerie et des pièces.

Ainsi, la détérioration des surfaces des filets et de contact (exemples corrosion, résidus de colle, limaille...) entraînera une augmentation des forces de frottement et de ce fait une plus grande imprécision de la tension finale de serrage.

Cette imprécision de serrage conduira dans de nombreux cas à la rupture par fatigue de la vis ou de l’assemblage.

La rupture surviendra dans ce cas plusieurs milliers de kilomètres après l’intervention contrairement à un assemblage non serré dont les conséquences pourront être constatées après moins de 100Km (200Km maxi).

La rupture d’une vis n’est jamais fortuite.
Un expert pourra vous apporter des précisions sur son origine et vous préciser si un recours est envisageable.

S’agissant d’un problème complexe, en rubrique membres une étude technique SKF pourra être consultée