Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Mécanique > Dégradation prématurée des pompe injection et gazole pollué..

Dégradation prématurée des pompe injection et gazole pollué..

vendredi 23 mai 2008, par Bernard Tourrette, Dominique Meyer, Jean-Pierre Desmaretz

Dégradation prématurée des pompes a injection et eau dans le gazole

Le problème d’eau dans le gasoil est récurrent .

Voici quelques informations dont je dispose après avoir traité plusieurs cas.

- tous les constructeurs n’ont pas résolu le problème de filtration :

les filtres à décantation ne retiennent pas l’eau :

- A titre d’exemple, Fiat a écrit dans son guide d’utilisation de certains modèles, que l’utilisateur doit vidanger son filtre à gasoil tous les 5000km.

- pour les systèmes à rampe commune, le gasoil retourne au réservoir à une température d’environ 70°, ce qui provoque de la condensation.
Certains constructeurs préconisent, mais ils ne veulent pas l’écrire, de ne jamais descendre en dessous de la moitié du réservoir de façon à limiter la quantité d’air dans le réservoir et par conséquent diminuer le phénomène de condensation.

- le gasoil vendu en grande surface ne contient pas d’additif destiné à disperser les gouttelettes d’eau, ce qui n’est pas le cas des carburants de pétroliers. Là aussi, des constructeurs disent, toujours sans l’écrire, ne prenez votre gasoil que chez les pétroliers.

Informations a compléter :

Bernard TOURRETTE

Explications à propos de l’eau dans le gazole.

Les cuves des distributeurs ont un tube de mise à la P.A plus divers orifices (jauges etc.) Par ces orifices pénètre inévitablement de l’air chargé d’humidité.

Tout le monde sait qu’au contact d’une paroi froide, cette humidité se dépose par condensation, l’air froid ne pouvant contenir autant d’humidité que l’air chaud.

Petit à petit, la cuve accumule de l’eau au fond, le gazole étant plus léger que l’eau.

Après un dépotage (ravitaillement), cette eau est brassée et se retrouve en suspension dans le carburant.

Faites votre plein au même moment et devinez la suite.

Par le passé, la station stoppait la distribution durant le dépotage, ce qui n’est plus le cas à présent
(à cause de clients râleurs et impatients notamment).

A cela, il faut ajouter les problèmes de condensation dans le réservoir.
Comme l’indique à juste titre notre confrère, le filtre à gazole doit être régulièrement purgé de l’eau décantée, même entre deux remplacements, lors des révisions intermédiaires,
ce qui n’est pratiquement jamais faits par les opérateurs de maintenance.

Le fait de se servir chez les pétroliers n’empêche pas ce phénomène. toutefois, ces derniers contrôlent plus sérieusement leurs produits et n’hésitent pas à vidanger une cuve contenant de l’eau en excès.

Philippe CAMUS

Je rebondi sur la filtration qui est très importante.

Aujourd’hui les nouveaux diesel demandent une filtration proche de 5 microns voir inférieur jusqu’à 3 microns et la mise en place d’un séparateur d’eau et non un décanteur.

Attention aux filtres adaptables et aux correspondances.

Un filtre pour injection classique ne filtre qu’à 15 ou 20 microns

Jean Pierre DESMARETZ

Il faut aborder ce problème avec circonspection.

En France et plus généralement en Europe, le gaz-oil n’est pas d’une qualité exceptionnelle (mais celà s’améliore rapidement).

Il contient toujours de fines particules et de l’eau en suspension.

Si vous roulez beaucoup, pas de problème particulier.

Les choses se compliquent si vous roulez peu, car l’eau qui se trouve inévitablement dans le gaz-oil finit par se condenser et se retrouver à l’état "native" dans le réservoir, c’est à dire à l’état "pure".

Là commencent les problèmes, car les systèmes d’injection,en particuliers les dernières générations, font trés mauvais ménage avec l’eau pure.

C’est un mal insidieux qui attaque le système d’injection, en particulier s’il est question de rampe commune et pompe haute pression.

Ainsi, lorsque la panne survient, ce n’est pas forcément la dernière station service qui est en cause, à moins que la relation soit clairement établie (pompage d’un fond de cuve, cuve perméable aux eaux de ruissellement etc ).

D MEYER