Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Mécanique > La cavitation

La cavitation

mercredi 3 octobre 2007

ASPECT DES DETERIORATIONS

Au niveau de la colonne d’eau, la chemise humide présente de forts symptômes de cavitation. Ceux-ci sont si importants que la chemise est entièrement percée à un endroit.

DIAGNOSTIC

La cavitation se produit surtout au basculement du piston (du côté compression ou dépression) et est provoquée par les vibrations de la paroi du cylindre. Ces vibrations à hautes fréquences résultent de la pression à la combustion, des forces latérales agissant sur le piston et du changement de sens de basculement au point mort haut et au point mort bas. Si le liquide de refroidissement ne peut plus suivre les vibrations de la paroi du cylindre, ceci provoque un détachement momentané du film du liquide sur la chemise. Dans la zone de dépression ainsi obtenue, se forment des bulles de vapeur qui sous l’effet des contre vibrations de la paroi du cylindre, implosent à très grande vitesse. Le liquide de refroidissement, repoussé par les bulles, retombe violemment sur la paroi du cylindre après leur implosion. L’énergie superficielle engendrée arrache des particules infimes de la surface du cylindre. Avec le temps, ce phénomène perce de véritables trous. Il est à remarquer que lorsqu’il y a cavitation, les trous s’élargissent de plus en plus vers l’intérieur et forment ainsi de véritables grottes ou « caves » dans la matière... D’où leur dénomination : cavitation.

CAUSES POSSIBLES

- le jeu correct du piston n’a pas été respecté (réutilisation de pistons ayant déjà servi, cylindres trop alésés).
- mauvais siège ou assise imprécise de la chemise dans le cylindre.
- le liquide de refroidissement ne contient pas, ou pas assez, d’additif anticorrosion. Ces produits anticorrosifs renferment des inhibiteurs qui empêchent la formation de mousse. Avec le temps, ces inhibiteurs perdent leur efficacité. C’est pourquoi les produits anticorrosifs doivent être changés tous les deux ans et la teneur du mélange doit être contrôlée et corrigée.
- de l’eau salée (eau de mer), agressive ou acide a été utilisée pour le refroidissement, de même qu’un autre liquide inadéquat.
- manque de pression dans le système de refroidissement. Un bouchon de radiateur ou de vase d’expansion défectueux (perte de pression au clapet de surpression) ou une fuite dans le système de refroidissement a fait tomber la pression. Lorsque la pression du système de refroidissement est correctement réglée, la température d’ébullition du liquide de refroidissement est plus haute qu’a l’air libre. La pression du système de refroidissement ne peut pas éliminer la cause de la formation des bulles de vapeur, mais elle peut au moins réduire leur formation.
- température de fonctionnement du moteur trop basse. Dans certaines conditions de travail, ou en cas de panne de thermostat, le moteur n’atteint pas sa température normale de service et le système de refroidissement ne peut pas monter en pression par manque de dilatation du liquide. Pour la même raison, à savoir une température trop basse, les pistons ne connaissent pas non plus une dilatation thermique normale. Au fonctionnement, ils travaillent avec trop peu de jeu. Ces deux cas favorisent la formation de bulles de vapeur et entraînent la cavitation.

 [1]


[1Extrait de MSI "Dégats sur les pistons"