Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Mécanique > Le fonctionnement du catalyseur

Le fonctionnement du catalyseur

mercredi 30 novembre 2005, par Jean Claude Méret

Le catalyseur et son diagnostic rapide et efficace.

Le périodique décision atelier, nous propose une méthode efficace et peu coûteuse, pour réaliser un test fiable sur le rendement du catalyseur.

En effet, la méthode constructeur nécessite la mise en oeuvre de gros moyens ;

Analyseur 4 gaz, banc de diagnostic moteur, contrôleur de sonde lambda, sont indispensables pour déterminer des dommages au pot catalytique.

L’astuce proposée concerne la prise de température du catalyseur avec un thermomètre à infrarouge par une prise à l’entrée, et une deuxième en sortie.

Comme l’opération de catalyse dans le système d’échappement est exogène, que la transformation chimique dégage de la chaleur, le relevé direct des températures en entrée et sortie devient très significatif.

Sur les moteurs à essence une température de 800°C à l’entrée et une température de 900°C à la sortie sont dans la norme, soit une élévation de 100°C par la réaction chimique. (avec des températures inférieures sur les moteurs diesel)

Les destructions habituelles sont mécaniques pour le substrat qui ne dévie plus les gaz vers les métaux rares ou bien des pollutions de particules métalliques qui empêchent la réaction chimique.

Aussi les gaz d’échappement présentent des températures égales en entrée et sortie et parfois inférieures en sortie.

La méthode à mettre en oeuvre vous sera épargnée, elle est tellement évidente, mais ceux qui la souhaitent pourront la trouver sur le périodique.