Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Deux roues > Les deux roues : un risque mal appréhendé par les pouvoirs publics.

Les deux roues : un risque mal appréhendé par les pouvoirs publics.

vendredi 8 juillet 2005

LES 2 ROUES

La fameuse « équivalence » de juillet 1996 a permis à des titulaires d’un permis de conduire (à condition qu’ils le détiennent depuis plus de 2 ans) de pouvoir piloter des motocyclettes jusqu’à 125 cm3. De fait, le nombre de ces motos a fortement augmenté et l’on a mis en masse dans la circulation des motards peu ou mal préparés aux deux roues.

Se pose alors la question de la formation et de l’accès à la conduite. Les motocyclistes pèchent parfois par excès de confiance dans la capacité à maîtriser leur engin.

Le permis tel que présenté actuellement comporte notamment une épreuve obligatoire chronométrée.

Une réforme du-dit permis devrait permettre une formation qui devrait tendre vers :

une adoption de marges de sécurité permettant de faire face aux situations inattendues,
une prise en compte du bien fondé de l’équipement du motard (casque, gants, blousons, bottes, pantalons),
une sensibilisation aux méfaits de l’alcool et/ou des drogues « douces ».

Il conviendrait également que les pouvoirs publics réfléchissent au fait , qu’à ce jour , n’importe qui de majeur peut acheter une motocyclette et en prendre livraison sans même qu’il lui soit demandé son permis de conduire et/ou une attestation d’assurance.