Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > NOTRE PROFESSION > Recommandations internes à la profession > Méthodologie de la contre expertise

Méthodologie de la contre expertise

lundi 11 janvier 2010, par Expert conseil Problemauto

Méthodologie de la contre expertise (sur la vade)

La situation est généralement conflictuelle car le lésé attendait une valeur pour son véhicule en fonction de critères qui lui sont propres et l ’expert de son coté a procédé à une valorisation arbitraire en fonction de sa propre méthodologie et de l’examen particulier qu’il a réalisé sur le véhicule.

Il existe donc une différence entre les deux chiffres celui proposé et celui attendu.

Dans la généralité des cas la somme n’est pas très importante aussi mettre en œuvre une expertise contradictoire qui représente obligatoirement environ quatre heures de travail ne paraît pas fondée.

C’est pourquoi nous choisirons de préférence un tiers expert le plus rapproché du lieu de stockage du véhicule afin de limiter autant que faire ce peut les frais de déplacements.

Nous conseillerons au demandeur de prendre une consultation, avec toutes les pièces dont il dispose, auprès du cabinet recommandé pour pouvoir expliquer sa position et donner son analyse des éléments qu’il possède.

Nous lui ferons savoir qu’une consultation de cet ordre représente environ ¾ d’heure de ce fait au tarif horaire de (voir tarif horaire local) tc €

A la consultation nous recommandons que la critique du confrère soit totalement exclue, d’une part par pure déontologie, d’autre part car nous ne pouvons connaître les motivations qui ont présidé à ses choix et ses calculs.

Ensuite, il sera utile de ressortir la vieille méthode éditée par la profession en son temps car elle donne la parfaite procédure qui fait ressortir les examens et autres approches pour valoriser en toute objectivité le véhicule particulier qui nous intéresse.

L’expérience prouve que la plupart des demandeurs sont étonnés, voire très étonnés, de se trouver devant une méthode mathématique qui donne un résultat difficilement discutable.

Ensuite le problème du marché local du véhicule reste entier mais déjà la crédibilité de l’expert et même des deux, est rehaussée d’un niveau car le demandeur n’est plus face à de l’abstrait et à des véhicules supposés existants à l’autre bout de la France mais devant une étude qui doit être améliorée par une analyse du marché.

Durant la consultation, il doit être encore possible à l’expert d’exprimer une première analyse, fruit de sa propre connaissance, qui donnera un résultat donné qui pourra alors être comparé en toute objectivité avec la proposition déjà fournie par le confrère.

A ce moment, il appartiendra au demandeur soit de vous payer la consultation en ayant beaucoup appris sur le travail d’un expert, cela représente un coût normal, mais le résultat ne pouvant lui donner les moyens de mettre en œuvre un recours, il abandonnera le projet de bataille, voire il ira sur vos conseils négocier directement avec votre confrère, car connaissant bien la psychologie du confrère, un simple conseil peut faire gagner beaucoup sur une valeur trop tirée au bas de la statistique.

Soit il acceptera de poursuivre son projet avec cette fois des éléments probants et chiffrés.

Pour cela vous aurez à lui vendre environ 3h50 de plus de votre prestation car il ne sera plus question de faire un recours sans avoir vu le véhicule d’une part et avoir fait une analyse complète du marché avec des offres cohérentes ou un marché établi et reconnu ensuite de prendre contact avec l’expert de la compagnie pour présenter vos conclusions et formuler un recours sur vos bases.

Il sera parfois nécessaire de faire un contradictoire devant le véhicule si par cas un différent pouvait exister au plan technique.

Un protocole sera établi pour le complément d’honoraires avec le versement d’une partie ou de la totalité selon les modalités propres au cabinet

Un courrier sera adressé à l’expert compagnie pour lui faire connaître votre désignation par le lésé pour réaliser une étude de valorisation et l’assister si nécessaire dans le recours qu’il envisage de présenter à sa compagnie.

Dans un même temps vous conseillerez au demandeur d’écrire en recommandé à sa compagnie pour leur signaler votre désignation et les informer que vos honoraires qu’il avance feront l’objet également d’un recours en raison de son obligation à mettre en œuvre cette lourde procédure par leur carence à proposer une solution négociée.

La partie contradictoire pourra connaître deux issues, l’une qui vous est favorable ou votre confrère fait un pas vers votre proposition voire il se range à vos arguments cohérents et dans ce cas un protocole d’accord sera établi signés par les deux experts et si possible par le demandeur , l’autre ou le désaccord persiste ou l’expert compagnie ne veut pas se ranger à votre proposition et il maintient ses chiffres.

Il sera bon alors de faire un simple courrier à l’expert, avec copie au mandant, qui indique le résultat bloqué par l’expert opposant que de ce fait vos conclusions vont être transmises à votre mandant pour qu’il les utilise selon ses choix, mais le plus probablement en déposant copie au Tribunal approprié le plus proche pour solliciter un jugement qui lui soit favorable, que vous regrettez que la recherche commune n’ait pu parvenir à une solution négociée ce qui est toujours la plus conforme à l’attente de chacun de nos mandants.

Le experts du groupe PROBLEMAUTO seront toujours apte a réaliser cette opération qualifiée , qui est souvent indispensable pour trouver une solution acceptable pour le sinistré et aussi pour son assureur car la statistique ne concerne que le service sinistre et l’assureur lui veut toujours payer le juste prix.