Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Mécanique > Supports moteur ou Silentblocs

Supports moteur ou Silentblocs

mercredi 7 avril 2004, par Jean Claude Méret

Ce grand oublié de l’automobiliste, démontre sa fiabilité et ses qualités de base en jouant son rôle essentiel dans la filtration des vibrations du moteur et à-coups de la transmission.

Ils sont souvent les grands oubliés du diagnostic et combien de broutage, de bruits et d’inconfort proviennent de leur usure sans que ce soit mis à jour.

Les silentblocs moteur (encore appelés supports moteur) sont présents dans nos automobiles depuis cinquante ans.

On rencontre aujourd’hui des silentblocs moteur de plus en plus élaborés, du plus simple conçu en élastomère collé entre deux plaques métalliques, en passant par des systèmes hydrauliques et même des appareils pilotés électroniquement par divers paramètres de la conduite.

Ils sont très importants, en matière de confort, sur les voitures actuelles. Principalement en ce qui concerne les moteurs diesels, grand générateurs de vibrations.

Les constructeurs font des études approfondies sur le rôle des supports moteur lors des accidents de circulation.
En effet en "crash test" les points de ruptures font l’objet de recherche car l’inertie propre au moteur se doit d’être dispersée et le support moteur est là pour cette fonction aussi.

Leur capacité à filtrer les vibrations tient un rôle des plus important sur la durée de vie des organes périphériques qui sont fixés au moteur.
Les silentblocs hydrauliques , offrent la capacité de filtrer les hautes et les basses fréquences.

Les hautes fréquences sont produites par le moteur au ralenti, alors que les basses correspondent aux fortes oscillations du groupe moto-propulseur en circulation.

Actuellement le plus fort pourcentage des véhicules modernes ont des silentblocs hydrauliques.

Après un accident de circulation, il n’est pas souvent pris en compte leur état et leur niveau de dégradation.
Pourtant il sont souvent fortement dégradé, soit par les contraintes du choc, soit l’environnement surchauffé et parfois les projections huileuses.
Il est évident que l’expert désigné par la compagnie d’assurances sera dans l’obligation d’appliquer un coefficient de vétusté, toutefois le non remplacement sera l’origine de dégradations prématurées de la ligne d’échappement, des soufflets et des transmissions, des cassures de durits, des incidents de boite de vitesses........

Un entretien normal de voiture doit prévoir le remplacement des silentblocs moteur au moins tous les huit ans pour les véhicules qui roulent peu et au maximum à 200 000 kilomètres pour un gros rouleur.

Cette prestation actuellement omise redonne à votre voiture son comportement initial.

Demandez le montage de silentblocs d’origine car les copies venant d’Asie ou des pays de l’est ne sont pas correctement adaptées aussi le confort et la durée de vie sont obligatoirement altérés.