Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Rappels constructeurs > Toyota ses rappels sur le freinage et l’injection

Toyota ses rappels sur le freinage et l’injection

lundi 8 novembre 2010, par Expert conseil Problemauto

Les rappels des constructeurs font toujours la une, ce qui étonne vraiment l’ensemble de la profession !! peut on envisager que cela puisse aider aux actions commerciales ??

22/10/2010

Toyota va rappeler 1,53 million de véhicules dans le monde

Toyota va rappeler quelque 1,53 million de véhicules dans le monde, essentiellement aux Etats-Unis et au Japon, pour remédier à des problèmes sur le système de freinage et le câblage de l’injecteur de carburant.

Il y a deux mois, le constructeur japonais a rappelé 1,3 million de Corolla et de Matrix aux Etats-Unis et au Canada, en raison de problèmes sur les modules de contrôle du moteur.

Au total depuis un an, le leader mondial du secteur a rappelé plus de 10 millions de voitures, ce qui a affecté sa réputation de fiabilité et lui a valu d’être suivi de près par les autorités américaines.

Pour ce nouveau rappel, Toyota a informé jeudi le ministère japonais des Transports que 600.000 véhicules de onze modèles différents, dont la berline de luxe Crown et les Lexus IS et GS, seraient rappelés soit pour le problème de freinage, soit celui de l’injecteur, soit les deux.

La branche américaine du groupe a parallèlement indiqué qu’elle rappelerait 740 000 Avalon, Highlander, Lexus GS300, IS250 et IS350, en raison d’un risque de fuite de liquide de freins au niveau du cylindre-maître.

Toyota doit encore décider si un rappel officiel sera lancé dans ses autres marchés, au cas par cas en fonction des règles locales, a indiqué un porte-parole.

Les modèles concernés sont commercialisés dans le monde entier : Europe, Chine, Amérique du Sud, Afrique et Océanie.
Le porte-parole a précisé qu’aucun accident n’avait été causé par les anomalies constatées.

Il a ajouté que Toyota ne révélait pas le coût estimé de ses rappels, et n’avait pas de commentaires à faire sur l’impact potentiel de l’opération sur son chiffre d’affaires.

Reuters