Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Mécanique > La courroie de distribution

La courroie de distribution

vendredi 30 avril 2004, par Jean Claude Méret

Sa constitution et ses incidents

La courroie de distribution utilisée depuis plus de trente ans dans l’automobile est un des éléments vitaux du moteur.
Elle assure le parfait synchronisme entre le vilebrequin entraîné par les pistons, et l’arbre à cames qui assure l’ouverture et la fermeture des soupapes.
Pour bien remplir cette fonction, elle doit avoir une grande stabilité dimensionnelle, une résistance à la rupture importante et accepter de fonctionner en ambiance confinée à température élevée.

Elle est constituée de :

- Tissus Nylon : traité de caoutchouc pour résister aux frottements et aux abrasions ainsi qu’au cisaillement et à la compression

- Cordes en fibre de verre : de diamètre micrométrique traitées de caoutchouc.
Un traitement et des dimensions sont primordiaux pour la fiabilité et ses propriétés recherchées :
- adhérence
- flexibilité
- tenue à la traction
- très faible allongement
- tenue à la température
- tenue à l’humidité

Caoutchouc : matière en composite de polymère basé sur le procédé de vulcanisation, il enveloppe les cordes et il fait la liaison mécanique avec le tissu.
Propriétés recherchées :
- tenue mécanique
- vieillissement
- flexibilité
- adhérence
- résistance aux températures positives et négatives.

Les appellations :
- dos de courroie
- pied de dent
- flanc de dent
- sommet de dent
- entre-dent
- coté courroie.

Les dimensions W = épaisseur dos
D = hauteur dent
B = largeur
PLD/2 =
P = pas
 ? = Longueur

La longueur de courroie se définie par un entre axe.
Elle ne se mesure jamais linéairement avec une courroie coupée.
Elle doit être positionnée sur deux poulies, du nombre de dents défini par la longueur de la courroie, nous mesurons alors l’entre axe avec une tension précise et un mouvement en rotation de vitesse constante.

 ? = ((Nbr dent courroie - Nbr dent poulies) X 9.525)/2

Pour les profils de dents voir les indications en interne.

Le tableau des détériorations des courroies se trouve à l’intérieur du dossier avec les explications techniques utiles.

En principal les causes statistiques rencontrées =
- mauvaise tension et pose
- pliage courroie au montage
- corps étrangers
- problème de roulement des galets ou des tendeurs